www.luc-tartar.net

 

+  MISES EN SCÈNE
S'EMBRASENT

Création par le Théâtre Bluff (Montréal), mise en scène d'Eric Jean, assisté de Stéphanie Raymond, avec Francesca Barcenas, Christian Baril, Matthieu Girard, Talia Hallmona, Béatrice Picard. Scénographie Magalie Amyot, costumes Stéphanie Cloutier, musique Olivier Gaudet Savard, lumière Martin Sirois, production Théâtre Bluff (direction artistique Sébastien Harrisson).
Création à la Maison des Arts de Laval (Québec), les 30 septembre et 1er octobre 2009.


          + Le texte (cf bibliographie)


          Le point de vue du directeur artistique :
S'embrasent, par sa forme, étonne, déstabilise, bousculant nos habitudes de lecteur et de spectateur. Tartar écrit simplement et directement, ne couchant sur le papier que l'essentiel ; en d'autres mots, il écrit comme on crache du feu, à la manière de ces amuseurs publics qui nous laissent sans voix parce qu'ils donnent à voir, en un acte aussi brutal qu'éblouissant, la mécanique même de nos passions. Ce texte clame haut et fort la nécessité et la beauté du désir - désir de l'autre, bien sûr, mais aussi désir de vivre, de découvrir, de créer, de se démarquer et de s'accomplir, pour venir raviver en chacun de nous, la flamme et l'émoi du premier amour.
Sébastien Harrisson.

           Le point de vue du metteur en scène :
L'histoire est simple. Belle et simple. Universelle. Les mots sont justes, chargés. Essentiels. Dans ce texte, à la fois témoignage et récit, confidence et confession, chacun se met à nu, se dévoile, ouvre une porte vers l'intimité et l'immensité. L'immensité de l'être, de l'imaginaire, l'immensité de l'amour qui naît entre deux corps. La possibilité. Mettre le feu en scène, quel beau défi ! Pour un créateur comme moi, rien de mieux que de me retrouver devant un texte comme celui-là.
Eric Jean.

            La presse :

"Jonathan et Latifa s'embrasent littéralement transfigurés, frappés par un coup de foudre violent. Comment raconter cela à des ados de 14 ans ? Comment parler de cette fulgurance ? [...] Eric Jean nous livre ici une de ses mises en scène les plus inspirées. Bien appuyé par une solide équipe de comédiens [...] il  a d'abord fait en sorte que l'on entende clairement le remarquable texte du dramaturge français Luc Tartar, d'une poésie et d'une justesse absolue. [...] C'est tout cela, la qualité du texte comme la brillance des comédiens et de la mise en scène, qui devrait vous amener à la Maison Théâtre avec votre ado le plus tôt possible."
Michel Bélair, Le Devoir, Montréal, 23 février 2010.

Propos campé dans la réalité d'aujourd'hui, sans puritanisme et sans faux semblant, pièce d'une éloquence lyrique, S'embrasent est une oeuvre faisant définitivement partie de ces cadeaux que parfois nous accorde la vie."
Yves Rousseau, www.lequatrieme.com/


"Le spectacle S'embrasent est sans doute promis à une longue vie, car il répond à un réel besoin des jeunes d'aujourd'hui d'entendre parler d'amour et de sexualité avec ouverture et sans gêne, avec la poésie qui désamorce le trouble qu'on peut ressentir. [...] On ne s'ennuie pas une minute devant ce petit bijou de spectacle."
Raymond Bertin, Jeu, Montréal, 2010

"Avec éloquence, la pièce de l'auteur et comédien français Luc Tartar, mise en scène par le metteur en scène québécois Eric Jean, évoque à travers un chorus de témoignages admirablement bien interprétés par une équipe de comédiens dynamiques, toute la magie, le frémissement, l'incandescence du premier baiser."
Eva Sala, L'Echo de Limoges, 29 septembre 2010

             +  Théâtre du blog  30 janvier 2017

             +  "Un spectacle formidable", Un fauteuil pour l'orchestre.com  27 janvier 2017

             +  "Volcanique !" article de L'Echo, 29 septembre 2010.pdf

             +  revue de presse.pdf

             +   www.bluff.qc.ca

             +  dossier du spectacle. pdf

 
@ contact |  © mentions légales
 |